Artiste précédent Artiste précédent - Artiste suivant Artiste suivant




Portrait Wilfrid Souffir





Wilfrid Souffir



Peintre

Né en 1966 dans les Hauts de Seine, je découvre la peinture dans la bibliothèque familiale. Lors de vacances en France et à l’étranger, je visite les musées et les galeries. De là nait mon goût pour l'architecture et une passion pour la peinture. Après avoir été apprenti charpentier chez les compagnons en Normandie, je reprends des petits boulots à Paris pour financer des études d'Architecte. J'obtiens mon diplôme à Paris La Villette en 1996. Après quelques années passées en Agence d'archi, BE, j'amorce en 1999 une nouvelle activité : la création d'accessoires de mode. Je conçois alors avec une amie des bijoux puis je lance ma marque de chaussures pour le Midec en 2001. Une innovation qui me conduit à participer à des salons. Mes premiers croquis s'inspirent des magazines érotiques, des pin up (Aslan, Elvgren, Gruau), de la BD (Loisel, Manara, Berardinis) puis des galeries d'art comme Les Larmes d'Eros à Paris. Sans oublier mon admiration pour les peintures du 13ème siècle à nos jours, de Botticelli, Bosch, L de Vinci, Tiepolo, Holbein, Ingres, Klimt, Gauguin, De Stael, Hopper, Freud, Bacon, Buffet, Lichtenstein, Haring, Basquiat, etc... En 2000, je fais la rencontre d'un photographe «Y.S» de Life, qui me transmet ses techniques sur le reportage communautaire «Ganesh, Juif, Catholique» et son décryptage des photos de Magnum ou de Sieff, Doisneau, Mapplethorpe, Batters, Newton, Berquet, etc... Cela me conduit alors à réunir la photo de nu à la peinture. Une large palette de techniques vient servir la diversité des thèmes abordés. Depuis 2001, en parallèle de mes activités dans l'immobilier et la grande distribution, j'expose mes tableaux au salon «Paris Bastille" et dans des clubs parisiens. L'univers de la femme et son érotisme transportent mon imaginaire vers des sphères inconnues. Des plans différents sont créés pour se plonger doucement dans cet univers où se répandent les couleurs et une atmosphère en appliquant une chromatique tel un parfum. Je cherche à partager les émotions de la femme sous des angles différents de sa séduction et de son mystère. Après Paris, Montpellier, Marseille, c'est à Avignon en 2016 que je décide de me consacrer à de nouveaux thèmes sans frontières, sans préjugés pour partager chaque jour.

Oeuvres en situation

Le salon capitoné dans un salon
Le sourire dans une chambre

Sa galerie :

Peintures


Pour tous renseignements sur les oeuvres de Wlfrid Souffir, contactez-nous par email